arche-de-noe-brest.fr
arche-de-noe-brest.fr

Tous les chats sont différents...

 

 

Mâle ou femelle ?


Le chat, s’il n’est pas castré, sera rôdeur et se battra pour défendre son territoire, qu’il aura marqué de jets d’urine malodorante. La castration du mâle vers l’âge de 5 à 6 mois limite considérablement ces désagréments. Les chats une fois castrés/stérilisés ne montrent pas de différences de caractère dues au sexe, ils sont aussi câlins l'un que l'autre et souvent bien plus pots de colle.

La femelle peut aussi faire du marquage notamment lors de la période des chaleurs.

 

 

Un gros dormeur


Il dort en moyenne 16 heures par jour, réparties en plusieurs périodes. Son sommeil est le plus souvent léger, ne dormant que d’une oreille et restant attentif au moindre bruit. Généralement actif pendant la nuit, il aura tendance à dormir la journée. Respectez ses siestes: il est important pour son équilibre psychologique, qu'il ait un sommeil réparateur, un chat doit rêver pour pallier au manque de le chasse...

 

 

Le chat est indépendant

 

Dans la nature, le chat est solitaire, par instinct il n’a pas besoin pour son bien-être de se trouver dans un groupe. Vis à vis de l’homme son indépendance est également de rigueur car il le considère comme un compagnon plutôt que comme un maître (à l’inverse du chien). Sa liberté d’action lui est indispensable, il ne faut pas le forcer mais l'aimer comme il est, il viendra de lui même chercher les câlins et les caresses.

Chaque chat est différent, il peut être pot de colle ou indépendant, ce n'est pas non plus une question de sexe!

 

 

Une boule d’énergie

 

Le chat reste joueur très longtemps, et il est par ailleurs instinctivement chapardeur. Cela peut l’amener à faire des bêtises. C’est depuis le début de son adoption, et de manière constante qu’il faut lui faire comprendre ce qu’il peut et ne peut pas faire. Dès son arrivée, apprenez-lui par exemple à ne pas voler les aliments, à ne pas faire ses griffes sur les tapisseries et les meubles.


Lorsque approche la tombée de la nuit, son instinct (d’animal nocturne) lui donne un regain d’énergie. Pour que son « quart d’heure d’excitation » (de jeux) se passe sans trop de dégâts pour vos bibelots les plus fragiles, prenez soin de ne pas les placer là où il pourrait être tenté de passer.


S’il fait une bêtise, c’est au moment des faits qu’il faut le punir, sinon il ne comprendra pas. Si vous ne découvrez les dégâts que plus tard, contentez-vous d’ignorer sa présence pendant que vous rangez ou nettoyez.


Un chat peut mordre par jeu ou par énervement.


Le jeu est un comportement normal, surtout chez les chatons. Pour les chats sédentaires il compense le fait de ne pouvoir chasser, le jeu est lié à leur instinct de chasseur. Il identifie par exemple une main ou un pied à une proie.
Faites comprendre à votre chat que ce comportement n’est pas acceptable (réprimande, tape sur le bout du nez) et essayez de le diriger sur des jouets en mouvements.
 

 

Le marquage

 

Le chat mâle, plutôt que la femelle, marque son territoire par des jets d’urine (notamment sur les surfaces verticales). Il veut dire par là : « je suis chez moi, interdiction d’entrer ! ». Ce type de comportement disparaît généralement avec la castration.


Tout comme le chaton se frotte à sa mère pour demander de la nourriture ou attirer son attention, le chat adulte se frotte contre son maître avec sa tête ou son corps. Il s’agit également d’un marquage pour situer son environnement et se rassurer.


Le chat marque également son territoire en laissant des traces de griffes sur les arbres, les murs, …, afin d’y déposer une odeur sécrétée par les glandes situées à la base de ses coussinets. Le grattage est un comportement non seulement normal des chats, mais il est même indispensable car il leur permet d’entretenir leurs griffes (qui poussent comme nos ongles). La meilleure prévention est de leur offrir dès leur arrivée un grattoir. L’ablation des griffes est à bannir et est interdite par la loi, c'est de la torture pure et simple ! Cette intervention mutilante (amputation de la troisième phalange au niveau de l’articulation) prive le chat d’une partie de ses moyens de défense naturels et l’empêche de grimper aux arbres en cas de poursuite par un « ennemi ». De plus il se sent diminué et souffre souvent de troubles psychologiques graves. Cette opération est interdite depuis juillet 2004.

 

 

L’agressivité


L’agression par énervement arrive habituellement lors de caresses, surtout sur le ventre de l’animal. C’est un signe d’impatience pour vous faire comprendre qu’il a eu sa dose de caresses (mieux vaut s’arrêter dès que la queue bat ou que les pupilles sont dilatées). Un chat stressé, qui se sent menacé, peut diriger son agressivité contre une personne qui lui est familière. Evitez de saisir votre chat lors de combats, de le forcer à rester dans vos bras en présence de personnes qui lui sont inconnues.

 

 

Le langage vocal

 

Le ronronnement : il marque le plus souvent le contentement. Mais on ignore aussi qu’un chat stressé peut ronronner : dans ce cas il marque la soumission ou le désir d’attirer la sympathie ou l’attention de son « maître ».

Le miaulement : il existe une grande variété de miaulements. Chacun ayant sa propre signification, vous apprendrez à les reconnaître progressivement en observant votre animal.

 

 

Le langage corporel

 

Le chat communique également avec la queue, la tête, les oreilles et les yeux.

L’odorat : les jets d’urine ainsi que les sécrétions des glandes anales et pariétales (sur les joues) sont utilisées par les chats pour communiquer entre eux et les autres espèces.

La vision et l’ouïe : le chat a une vision binoculaire qui lui permet de voir en trois dimensions et d’évaluer avec précision les distances. Il distingue bien dans le noir. Le chat paraît-il ne distinguerait pas toutes les couleurs. Son ouïe est supérieure à celle de l’homme.

La toilette : le chat fait sa toilette de façon méticuleuse et régulière, comme le lui a appris sa mère. Il utilise sa langue couverte de papilles comme d’un peigne, afin d’éliminer la poussière, les poils morts et les souillures diverses. La toilette est l’occasion d’un moment de détente mais ce que l’on sait moins c’est qu’il peut également la faire pour calmer une forte émotion. Si un chat ne se lave pas ou plus et/ou reste prostré ce sont des signes de mauvaise santé.

Les chaleurs des chattes : sous nos latitudes, les chattes présentent, à partir du mois de février et jusqu’à fin septembre, plusieurs cycles de chaleurs qui se succèdent tous les 15 à 20 jours lorsqu’elles ne sont pas fécondées. Elles attirent les mâles en se frottant aux objets, en dégageant une odeur attractive (non détectable pour l’homme) et surtout par des miaulements caractéristiques comparables à des pleurs de bébés.
 

 

La mise bas


Généralement, avant la mise bas, la chatte s’isole. Il est alors dangereux de lui imposer un lieu de séjour car la sensation d’insécurité peut la conduire à retarder la mise bas, à chercher à transporter exagérément sa portée ou même à dévorer ses chatons. La durée de l’accouchement est très variable.

Accueil - Permanences

* Refuge de Coataudon

Venez rencontrer nos protégés !

32 rue Alfred de Musset

29490 GUIPAVAS

Tél: 09.82.49.99.13 (le matin ou aux heures des permanences)

 

Attention, en Juillet et Août, permanences réduites

 

* Refuge de Montaigne

66 quater boulevard Montaigne

29200 BREST

Sur RDV au 06-16-64-39-80

Permanence téléphonique

 

Le lundi, jeudi et vendredi 

De 16h30 à 18h30

 

06.16.64.39.80 

Le moyen le plus rapide d'entrer en contact avec un de nos bénévoles !

  • Samedi 29 juillet

 

Point Dog (Z.I. Kergaradec de Brest) de 10h à 18h

  • Samedi 29 juillet
  • Samedi 12 août

 

_________________________

 

Prochains vide-greniers :

 

  • Dimanche 4 juin : Espace St-Ernel de Landerneau, de 9h à 17h30
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© arche-de-noe-brest.fr